Rive droite aussi, la ville de Bordeaux veut « négocier » l’urbanisme…

Written by admin. Posted in Actualité

Il y a quelques jours, la presse locale dévoilait les prix exhorbitants qui sont pratiqués par les promoteurs immobiliers sur l’îlot Saint-Catherine, au coeur de Bordeaux. Jusqu’à 7000 euros du mètre carré… on est bien loin du « Bordeaux pour tous » qu’il faudrait construire. Lors du dernier conseil de CUB, à propos d’une délibération concernant le secteur Brazza nord, Vincent Maurin est revenu sur les méthodes d’urbanisme de la ville de Bordeaux. L’exemple des Bassins à Flot est dans toutes les têtes. Mais tout le monde n’en tire pas les même leçons…

« C’est avec amusement que j’entends M. Duchène espérer que cette opération de Brazza Nord sera construite sur le même modèle que celui des Bassins à Flot. L‘« urbanisme négocié », M. Duchène, est-ce bien celui qui fait que les promoteurs immobiliers ont pu en toute impunité faire freiner le projet de ré-industrialisation des bassins à flot ? Porteur de centaines d’emplois, ce projet patine encore parce que vous avez « négocié » avec les promoteurs immobiliers : vue sur la marina de Bacalan pour les résidences et hôtels de standing et prix cassés sur les terrains du grand port !

Cet « urbanisme négocié » qui vous a conduit à devoir batailler pour obtenir que les mêmes acceptent de bien vouloir se connecter au réseau de chaleur 100% privé du quartier.

journal BdxAlors permettez nous d’être inquiets quand vous nous dites que le schéma sera le même de l’autre côté du pont Bacalan-Bastide. D’autant que, comme Bacalan, ce quartier rive droite a des atouts importants pour notre ville. Il est dans une position stratégique pour l’activité logistique et industrielle de l’agglomération. A ce titre, si nous pouvons nous satisfaire de la volonté affichée en matière d’équipements publics (gymnase, bibliothèque, crèches, écoles, lycées, collèges), nous nous demandons si les 18 % d’espaces réservés aux activités artisanales et semi-industrielles sont bien suffisants ? N’est-ce pas un des secteurs où nous pouvons encourager l’installation en centre-ville de ce type d’activités qui sont trop souvent renvoyées aux périphéries, sous l’effet notamment de la pression foncière.

Enfin, irrigué qu’il sera par le tramway qui un jour ou l’autre traversera la Garonne par le pont levant, ce quartier devra compter une proportion très importante de logements sociaux. Tenant compte de toutes ces réserves, nous nous abstiendrons donc sur cette délibération. »

 

 

Mots-clefs : , , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire


Featuring WPMU Bloglist Widget by YD WordPress Developer