Ibrahim Maalouf… Oh le con !!

Ecrit par radisrouge sur . Publié dans Balades

Ibrahim, je te jure, je n’y voyais rien. On n’y voyait rien. Arrivés tard, la fosse était pleine mais on s’en foutait. Derrière la régie, j’te jure qu’on ne pouvait pas faire pire. En se contorsionnant un peu, entre deux barres métalliques, on apercevait parfois une silhouette sur laquelle les projecteurs étaient braqués.
Le rendez-vous était pris depuis un an mais Fred est venu avec moi au pied levé, remplacer un autre ami trop occupé.
image

Joyeuse, sincère et volontaire bonne année !

Ecrit par radisrouge sur . Publié dans Balades, De la sensiblerie dans le radis, La politique, c'est la vie. Ou presque

Quatre jours que je regarde mal ceux qui arrivent à sourire en se souhaitant une bonne année. Quatre jours que je me dis, pompeusement peut-être, qu’on a le droit de combattre mais pas de souhaiter. Pendant quatre jours, j’ai en fait oublié ce qu’avec les amis-es des Nouvelles nous avions décidé de mettre de la poésie dans cette nouvelle année. Voici comment je l’ai justifié:

image

Brins de poésie avant le combat.

Inutile de faire la liste des sombres affaires traversées en 2015 pour comprendre qu’il a fallu une bonne dose de Champagne pour se souhaiter une bonne année ce 1er janvier.