Articles marqués avec ‘CGT’

Hommage aux étrangers, et à ma grand-mère

Ecrit par radisrouge sur . Publié dans La politique, c'est la vie. Ou presque

Comme chaque année ou presque, j’étais au camp de Souge cette après-midi d’automne. Pour raviver la mémoire des 256 citoyens fusillés entre 1940 et 1944. Mais cette année, je dois bien avouer que j’étais un peu plus stressé que d’habitude. C’est mon père, au titre de l’association des familles de fusillés et déportés, qui devait prononcer le discours. L’association voulait évoquer le sort des étrangers, nombreux parmi les 256. L’angoisse dépassée, il a été parfait et a terminé par l’évocation de la fuite de ma grand-mère, à travers la forêt landaise. Je ne peux rien dire d’autre que lisez, et retenez:

Un syndicaliste qui s’en fout de la violence ? Moi j’adhère pas.

Ecrit par radisrouge sur . Publié dans Non classé

Faut pas dire du mal des camarades. On n’est pas assez forts, pas assez nombreux pour ça… N’empêche. N’empêche, si tout le monde a trouvé immonde le mensonge l’autre soir de Maïtena Biraben, moi j’ai trouvé plus que limite la réaction du camarade Xavier Mathieu. Quand elle lui rétorque qu’une personne est tombée dans le coma, visiblement pas plus au courant… Pardon ? Pas plus au courant !? Mais depuis le 5 octobre, il en est question, de ce coma. Et personne n’a réagit ? Un vigile dans le coma et on s’en fout !??

Francis, Nicole, Corinne

Ecrit par radisrouge sur . Publié dans La politique, c'est la vie. Ou presque

J’ai croisé Francis ce matin. Béret en forme de galette en équilibre sur le crâne, il se dirigeait le pas tranquille mais décidé vers les marches du Palais de justice. Chemise ouverte parmi les imperméables légers de l’automne bordelais, Francis affiche sa ruralité sur la place de la République. « Tiens, salut ! Comment ça va ? » Une poignée de main rapide, Francis reprend presque aussitôt son pas décidé. « Je vais aux Prud’hommes. »